Notre histoire


Mon frère et moi fabriquons, améliorons, réparons des motos depuis tout petit, on a commencé par "préparer" une 103sp à quatorze ans, et en 2014 on a participé au championnat de France Moto3 avec une moto que nous avons entièrement dessinée et construite. Entre temps nous avons fait des études d'ingénieurs, et participé à des championnats régionaux.

Mon frère travaille dans les deux roues et moi dans l'automobile, nous connaissons bien le problème de la mobilité et y avons pas mal réfléchi. On s'est toujours dit que ce n'est pas en améliorant les moteurs à thermique à la marge que la situation allait réellement s'améliorer, c'est au niveau des usages que les choses doivent changer, l’énergie que nécessite un trajet de 5km en voiture, à 10km/h de moyenne est injustifiable. Les 5 ou 10 km que doivent parcourir certains pour aller au travail pourraient être faits à vélo. Quand nous voyons arriver les premiers vélos électriques on se dit que c'est vraiment la solution idéale.

Mais si c'est pour faire un vélo de 25kg, qu'il faut recharger tous les soirs et qui coûte le prix d'une Dacia, c'est pas la peine. Les guidons larges et les batteries sur le porte bagage que l'on retrouvaient souvent sur les premiers modèles manquent beaucoup de swag. Du coup on met sur papier un cahier des charges de ce que serait notre vision d'un vélo électrique. On travaille beaucoup à l'époque, on met un peu ça de coté.

En Juillet 2015, une super opportunité professionnelle s'offre à moi, un constructeur automobile recherche un profil comme le mien dans son centre de R&D en Belgique, je n'hésite pas longtemps et accepte cette mission.

Je pars donc vivre la semaine à Bruxelles, le boulot est super intéressant mais je (re)découvre très vite ce que vivre en centre ville signifie. Je perds beaucoup de temps dans les bouchons, garer ma voiture le soir est un enfer et régulièrement je prends des PV de stationnement. Impossible pour moi de prendre les transports en commun, car je ne peux pas laisser ma voiture dans la rue où je vis et il me faudrait deux abonnements, la moitié de mon trajet étant à Bruxelles et l'autre en Flandre. En Août 2016, un soir on casse une vitre de ma voiture pour me voler une clef USB, une clef USB! une 2GB... J'en ai ma claque de Bruxelles.

Je rappelle à mon frère qu'on a un cahier des charges de prêt, et qu'on devrait faire un proto. Au pire, si on s'arrête là je saurai quoi faire de ce vélo...

On touche à peine le cahier des charges, et on commence à consulter des fournisseurs de composants, quelques mois plus tard on reçoit les pièces et assemblons un proto.

Trop bien!

Le style, le comportement routier, il est vraiment bien. On a encore quelques itérations à faire mais la base est déjà top.

Un lundi je décide de le prendre avec moi en Belgique.

Je laisse donc ma voiture au boulot, et rentre à vélo. Je me rends compte qu'il m'a fallu 30min pour parcourir les 11 km qui séparent mon lieu de travail de mon appart soit à peu près comme en voiture quand il n'y a pas trop de bouchons et surtout je n'ai pas besoin de chercher une place de parking, ça c'est vraiment top, je gagne au moins 20min.

Le lendemain matin, je repars en vélo, j'ai mis exactement le même temps que la veille, je n'ai même pas fait attention aux bouchons, j'ai juste tracé sur la piste cyclable (quasi continue). le plus marrant c'est de doubler les cyclistes en habits de route dans les montées, à 25km/h sans même transpirer.

Depuis je laisse ma voiture sur le parking du boulot (surveillé en plus), je gagne un temps monstre, je ne me tracasse plus pour ma voiture. En plus j'économise environ 10 euros de gazole par semaine, ce qui n'est vraiment pas négligeable.

Mais surtout j'arrive au bureau vraiment plus détendu en effet plus besoin d'allumer Waze pour éviter les bouchons et en plus j'ai pris l'air pendant une demi heure de bon matin. Le soir quand on me propose d'aller prendre un verre je ne me pose plus la question de savoir comment je vais me garer ou si je vais pouvoir rouler en rentrant, la cerise sur le gâteau, c'est quand on me félicite pour le vélo et qu'on me demande où on peut l'acheter.

Je recharge la batterie tous les 2 jours, le vélo ne pèse que quatorze kilos, du coup il est facile à monter dans mon appart.

On croît vraiment, que vous aussi vous allez apprécier utiliser notre e-bike au quotidien, peut être même vendre votre voiture ou arrêter votre abonnement de transport en commun. Mais surtout, surtout, avoir du style à vélo!

Si vous avez des retours ou des questions, surtout n'hésitez pas!

Et si vous voulez tester notre vélo le lien est ici

Vincent